top of page

Tout est possible à celui qui croit.

Désespéré, j’ai exercé le métier de chauffeur livreur. Aujourd’hui, je suis en troisième année de doctorat…


Mon histoire avec le Grain de Sénevé est liée à mes études…

Je suis titulaire d’une licence Économie Gestion obtenu dans un Territoire d’Outre-Mer, et j’ai décidé de poursuivre mes études en Métropole pour intégrer un Master. J’ai candidaté à plusieurs universités et j’ai été confronté à plusieurs refus, qui m’ont « coûté » une année académique. Désespéré, j’ai exercé le métier de chauffeur livreur tout en renonçant à tout espoir de rependre un jour mes études et de rêver d’un avenir meilleur. C’est ainsi que j’ai fini par accepter ma situation.


Vivre Jésus pour reprendre mes études


C’est alors que j’ai rencontré une personne de l’association qui m’a dit cette phrase : « Vis Jésus » et m’a encouragé à reprendre mes études. Avec l’aide des membres de l’association, nous avons constitué ma candidature pour le Master 1. Nous avons eu une première réponse négative, nous entraînant dans divers recours auprès du responsable de formation, puis du doyen et enfin de la présidence de l’Université. Au total, quatre refus ont été prononcés à l’encontre de ma candidature. J’ai entrepris d’assister aux cours malgré ces nombreux refus. La situation était tendue avec l’administration, mais le soutien sans faille des membres du Grain de Sénevé m’a permis de ne pas abandonner.

De chauffeur livreur hier à doctorant aujourd’hui...

J’ai finalement été accepté dans cette université où j’ai été diplômé d’un Master 1 avec mention. Par la suite, j’ai obtenu mon Master 2 avec mention. Aujourd’hui, je suis en troisième année de doctorat etje suis sur le point de soutenir ma thèseen fin d’année. Par ailleurs, j’ai eu l’opportunité d’assurer des cours en faculté ainsi que dans des écoles de commerce.



Aujourd’hui, pour moi, « Vivre Jésus », signifie qu’il est possible avec la Foi de donner vie à certains projets en sommeil et que la Foi permet le passage à l’acte et d’oser entreprendre.



Philippe


14 vues
bottom of page