top of page

Pourquoi se contenter de peu quand on a la foi ?

Cette foi vivante que nous partageons est venue me tirer de situations complexes…


Une envie d’étudier qui ne s’est jamais éteinte...

J’ai toujours aimé étudier, et ce, depuis mon plus jeune âge. Cependant, cela ne m’a pas empêché de développer des lacunes. Plus je passais en classe supérieure, moins j’avais confiance en moi, à cause de mes lacunes. Les échecs n’ont fait qu’amplifier l’anesthésie de mes capacités intellectuelles, mais Dieu a toujours été à mes côtés, car mon appétit pour les études n’a pas été entaché. J’ai persévéré malgré toutes les difficultés que je rencontrais, que ce soit financièrement, sentimentalement ou dans le cercle familial. J’ai quitté mon île, ma famille, mes amis pour me retrouver dans une nouvelle ville pour étudier à l’université. Malgré l’obtention de mon BTS Négociation et Relation Client en Martinique, j’ai dû reprendre à zéro mes études supérieures en métropole en faisant les 3 années de Licence. Je suis arrivée essoufflée en Master 1.


Pourquoi se contenter de peu quand on a la foi ?

À cette époque, je cherchais Dieu, malgré mon éducation religieuse/spirituelle avec le catéchisme et la chorale. Je cherchais une relation sincère avec lui, je ne voulais plus croire par procuration, je ne voulais plus aller à l’église pour décorer les bancs. À force de le chercher, j’ai rencontré l’association Le Grain de Sénevé dans laquelle j’ai reçu énormément en peu de temps. Je me suis faite baptisée, j’ai renoncé à tout ce qui me détruisait depuis si longtemps. J’avais tellement perdu confiance en moi que je ne savais même plus ce que je voulais faire comme métier. Je voulais m’accommoder d’un petit boulot alors que j’avais quand même un Master 1. L’association m’a fortement encouragé à aller au bout de mes études en faisant un Master 2. J’ai été soutenue, encouragée et accompagnée tant spirituellement que dans le suivi de mes cours. Après avoir essuyé tant de refus pour la réalisation de mon stage de fin d’année, l’association m’a encore accueillie en tant qu’assistante chef de projet. J’ai validé mon Master 2 avec mention bien !


Plus de peur mais une assurance sans faille !

Maintenant, en CDI, j’ai travaillé au sein d’un grand groupe pharmaceutique en tant que PMO (Project Manager Officer), aujourd’hui, je gère les projets d’une start-up. J’ai beaucoup plus d’assurance, je n’ai plus peur du regard des autres. Et maintenant, je mets à profit tout ce que Dieu a mis en moi, au sein de l’association #LGS.


Je crois en un Dieu vivant, rempli d’amour à mon égard, car il m’a oint. Ma foi en Christ porte ses fruits.


Céline

11 vues

Posts similaires

Voir tout
bottom of page